Composition du PEAP

UdS logoUniversité de Strasbourg (UdS)

L’Université de Strasbourg, c’est près de cinq siècles d’histoire, des noms illustres, un patrimoine riche, une situation européenne. L’université c’est aussi plus de 46 000 étudiants accueillis chaque année dont 20% d’étudiants étrangers, 4600 enseignants chercheurs et personnels, 37 unités de formations et recherches, 79 unités de recherche. Des chiffres imposants qui font de l’université un espace riche et multiple que ce soit dans l’offre de formation pluridisciplinaire et la recherche comme dans l’offre culturelle et patrimoniale. Une université comme cadre de vie.

Membre de la Ligue européenne des universités de recherche (LERU), l’Université de Strasbourg est déjà reconnue pour sa recherche au niveau international. Son ambition : soutenir de manière significative et récurrente les activités qui montent en puissance, les projets innovants et les équipes émergentes.

Sur le socle que constituent la formation et la recherche, l’université place au coeur de ses missions la diffusion de la culture scientifique et technique, et, participant de son ouverture vers la ville et le monde socio-économique, le transfert de technologie et la valorisation.

Forte d’une politique internationale qui privilégie l’Europe et l’espace francophone tout en entretenant des coopérations anciennes avec le Japon et les Etats-Unis, entre autres, l’Université de Strasbourg entend également accroître la mobilité entrante et sortante, notamment grâce à des mesures spécifiques d’accueil des étudiants étrangers (dont différents niveaux de soutien en langue française) et à des mesures spécifiques de préparation des étudiants strasbourgeois à une mobilité sortante.

L’Université de Strasbourg s’est fixé une double priorité pédagogique : la réussite en Licence et en DUT, et l’insertion professionnelle des étudiants. Elle a mis en place des mesures d’accompagnement pour les étudiants en licence et en DUT (actions pilotes dans le secondaire, aide à l’utilisation de l’Environnement Numérique de Travail (ENT), appui de tuteurs experts en ligne, etc…) Elle a pour objectif de favoriser la mobilité des étudiants et des enseignants et de faciliter la formation tout au long de la vie. Enfin elle entend être une université fortement participative à la vie de la société et non refermée sur elle-même.


11rves-logo-sciences-po-v2Sciences Po Strasbourg

L’IEP de Strasbourg (aujourd’hui Sciences Po Strasbourg) a été créé au lendemain de la seconde guerre mondiale. Il avait pour rôle de contribuer à la rénovation et à la modernisation de l’Etat au travers de la formation de ses cadres administratifs et politiques. Cela reste la mission traditionnelle de l’Institut ce qui l’a conduit à développer ses coopérations avec les écoles de service public de Strasbourg (ENA et INET), les administrations publiques et les collectivités territoriales, notamment dans le cadre du Pôle européen d’administration publique.

L’activité de l’IEP de Strasbourg s’est progressivement enrichie et diversifiée. C’est ainsi que l’enseignement s’est de plus en plus tourné vers l’Europe, mettant à profit la proximité des Institutions européennes, qu’il s’agisse du Parlement de l’Union européenne ou du Conseil de l’Europe. Dans le même temps se sont multipliés les coopérations transfrontalières et les accords avec des Universités étrangères, partout dans le monde, afin de faciliter la circulation des étudiants et des savoirs.

L’IEP contribue de plus en plus à la formation des cadres supérieurs du secteur privé, marchand ou non-marchand. Les enseignements dans les secteurs de la finance et de la banque, mais également de la communication, du lobbying ou de la gestion des activités culturelles se sont développés.

La division du cursus en 3 années « généralistes » puis deux années de professionnalisation permet de développer des profils de spécialistes (en éco-fi, administration publique ou en relations internationales pour Strasbourg) dotés d’une culture générale (politique et historique) qui les démarque des formations traditionnelles, leur permettant d’avoir un regard transversal sur les missions qu’ils sont amenés à gérer. C’est sur cette capacité particulière d’expertise, que se reconnaît depuis toujours la plus-value Sciences Po.


Ecole nationale d’admilogo enanistration (ENA)

L’ENA est une école d’application à vocation nationale, européenne et internationale. Démocratiser l’accès à la haute fonction publique et professionnaliser la formation des hauts fonctionnaires constituent les principes fondateurs de l’École nationale d’administration, créée par le général de Gaulle en octobre 1945. Sa mission principale est de recruter et de former les hommes et les femmes qui feront vivre et évoluer les administrations, tout en leur transmettant l’éthique du service public, fondée sur des valeurs de responsabilité, de neutralité, de performance et de désintéressement. Elle forme ses élèves dans une double dimension :

  • celle de l’expertise dans tous les champs essentiels de l’action publique, selon une logique généraliste et interministérielle: droit, finances publiques, économie appliquée, problématiques européennes et internationales, territorialisation des politiques publiques, administration électronique ;
  • et celle du management public: gestion des équipes, gestion des projets, suivi et mesure de la performance collective, contrôle des coûts, gestion des ressources humaines dans un environnement en constante mutation.

L’ENA a pour missions :

  • La formation initiale des hauts fonctionnaires français et étrangers ;
  • La formation continue et le perfectionnement de fonctionnaires français et étrangers, dans le cadre de sessions de courte ou de longue durée ;
  • Les relations européennes et internationales bilatérales et multilatérales en matière de gouvernance publique et d’administration ;
  • La formation aux questions européennes et la préparation aux concours communautaires.

inet logoInstitut national des études territoriales (INET)

Bien au-delà des administrateurs, l’INET est l’institut de tous les cadres supérieurs et cadres supérieurs en devenir des grandes collectivités. Accompagner, former, valoriser, faire partager, voilà l’ambition de l’INET depuis 25 ans. L’institut national des études territoriales est dédié aux cadres et futurs cadres des équipes de direction des grandes collectivités. C’est LE lieu de réflexion sur les pratiques professionnelles territoriales, où cadres expérimentés et lauréats de concours se côtoient et bénéficient du regard neuf des uns et de l’expérience des autres, en toute liberté de ton. L’INET capitalise sur 25 ans d’études et une expertise thématique en matière de management, de pilotage et de gestion des ressources au sein du réseau des instituts du CNFPT. Il est le creuset de l’excellence territoriale, où l’on partage, questionne et façonne les métiers de direction territoriaux. L’INET est LE lieu de référence pour construire son parcours de formation et son projet de carrière. Depuis 25 ans, l’INET s’est investi pour et avec des milliers de stagiaires, d’élèves et des centaines d’intervenants, dans des formations à échelle humaine. L’institut offre un large panel de formations, allant de la formation courte (2 jours) au cycle long certifiant (plusieurs modules échelonnés sur 18 mois) en passant par des séminaires thématiques ou des journées d’actualité.

Un institut au service des cadres qui visent l’excellence:

  • Managers territoriaux ayant pour projet professionnel de devenir cadre d’équipe de direction d’une collectivité de plus de 40 000 habitants,
  • Cadres supérieurs des collectivités territoriales de plus de 40 000 habitants,
  • Cadres supérieurs de toutes filières, administrative, technique, culturelle, ou encore sociale.
  • Attachés et directeurs territoriaux exerçant ou se préparant à des fonctions au sein d’équipes de direction,
  • Administrateurs, ingénieurs, médecins, conservateurs, officiers supérieurs de sapeurs-pompiers, directeurs de police municipale, etc.

Les formations de l’INET sont prises en charge dans le cadre de la cotisation versée au CNFPT par les collectivités en tant qu’employeur pour la formation de leurs agents.


logo EIEuro-Institut de Kehl

L’Euro-Institut, organisme franco-allemand, binational et biculturel créé en 1993, vous accompagne dans toutes vos démarches transfrontalières. Notre mission première est d’être votre outil pour mieux coopérer. Nous pouvons vous soutenir activement dans la conception et l’optimisation de vos projets transfrontaliers. Pour ce faire, nous mettons à votre disposition nos méthodes, nos instruments ainsi que notre expertise ayant fait leur preuve sur le terrain et vous proposons :

  • Des formations visant à améliorer vos compétences transversales
  • Des séminaires comparatifs sur des thématiques actuelles
  • Des stages qui renforceront vos compétences européennes
  • La rédaction d’études ainsi que la réalisation d’évaluations ou de projets de conseil
  • Un coaching dans le domaine de la communication et de la compréhension interculturelle
  • L’animation de vos réunions et ateliers de réflexion transfrontaliers
  • Ou encore une aide à la recherche d’information ou d’interlocuteurs.

Destinés aux agents publics et autres acteurs de la coopération transfrontalière du Rhin supérieur, nos produits s’adaptent à vos besoins.

Nos atouts:

  • Organisme entièrement binational
  • Ingénierie de formation transfrontalière
  • Méthodologie appliquée en management de projets
  • Expertise dans le domaine de l’interculturel dans le secteur public
  • Travail en collaboration étroite avec des experts et des praticiens
  • Exposés et intervenants de haut niveau
  • Participation à des réseaux transfrontaliers et interrégionaux (universitaires, chercheurs, praticiens, décideurs)
  • Réactivité de l’équipe entièrement biculturelle
  • Plateforme neutre
  • Développement de réponses sur mesure à vos besoins

speyer logoDeutsche Universität für Verwaltungswissenschaften Speyer (Membre pédagogique associé)

L’Université Allemande des Sciences Administratives Speyer est exclusivement un établissement d’enseignement post-universitaire et assume en tant que tel la formation, le perfectionnement et la recherche en matière de sciences administratives. Il lui incombe de former les fonctionnaires-stagiaires (Referendare) se destinant à la haute fonction publique, d’assurer la formation permanente des cadres du secteur public et d’entreprendre des recherches sur des problèmes juridiques, économiques et sociaux des administrations internationales, nationales et communales. L’université est habilitée à délivrer le titre de docteur ou de professeur de l’enseignement supérieur. Elle est membre de la Conférence des Recteurs des Universités allemandes.

Fondée en 1947 par le Gouvernement Militaire de la Zone Française d’Occupation à Spire (Speyer) sous le nom de « Ecole Supérieure d’ Administration », l’université a été confirmée dans ses fonctions et a reçu son appellation actuelle par une loi du Land de Rhénanie-Palatinat la déclarant établissement de droit public ayant la capacité juridique. En vertu des accords types de 1952, la Fédération (Bund) et les Länder ont pris communément en charge l’université; dernièrement les nouveaux Länder: le Brandebourg, le Mecklenbourg-Poméranie occidentale, la Saxe, la Saxe-Anhalt et la Thuringe se sont également joints à eux.

Les disciplines fondamentales, telles que le droit public, les sciences administratives, les sciences économiques ainsi que l’histoire moderne et contemporaine, la sociologie et les sciences politiques sont enseignées par les titulaires de 17 chaires. De hauts fonctionnaires, des juges et des cadres supérieurs d’entreprises enrichissent leurs cours de leur expérience professionnelle dans le domaine administratif lorsqu’ils enseignent, en tant que professeurs honoraires ou chargés de cours, les techniques du management des administrations publiques. Cette étroite connexion entre la théorie et la pratique a non seulement donné d’excellents résultats, mais elle a aussi largement contribué à stimuler de nouveaux travaux de recherche.


EM strasbourg.jpegStrasbourg Eurométropole

Toutes les compétences de la Communauté urbaine de Strasbourg sont exercées, depuis le 1er janvier 2015 par l’Eurométropole. L’Eurométropole exerce ses compétences sur l’ensemble du territoire, réparti selon les données suivantes: 28 communes; 316 km²; 477 502 habitants; 43% de la population du Bas-Rhin; 25% de la population alsacienne. La dénomination spécifique que la loi confère à «l’Eurométropole de Strasbourg», consacre le rôle spécifique de Strasbourg, capitale européenne, siège à ce titre de diverses institutions européennes, notamment les deux assemblées parlementaires: le Parlement européen et l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe. Autre élément, le contrat triennal «Strasbourg, capitale européenne», dans lequel s’inscrit le PEAP, est désormais inscrit dans la loi et, de ce fait, devient une obligation légale pour l’État. Ces contrats ont pour objet de réunir les moyens nécessaires à Strasbourg pour assumer les fonctions de ville siège des institutions européennes.


Region-Alsace-quadRégion Alsace

En matière de politique européenne et internationale, l’action de la Région Alsace se développe sur trois espaces géographiques : le bassin rhénan, l’Union européenne, les autres régions du monde. Pour chacun de ces espaces, la Région met en œuvre une politique spécifique reposant sur des modes d’intervention adaptés à ses objectifs.

La Région Alsace a pour ambition d’être la région la plus européenne de France. Cette politique se concrétise par :

  • un rôle – unique en France – de gestionnaire des crédits européens pour le développement régional FEDER et de gestionnaire délégué du fonds européen pour le développement rural FEADER
  • un rôle pionnier d’orientation et d’information sur les financements européens mobilisables par les acteurs alsaciens, dans toutes les thématiques, et quel que soit le programme européen
  • une politique ambitieuse de communication sur l’Europe, à travers l’organisation du Mois de l’Europe en Alsace et le soutien aux actions pédagogiques menées par le Centre d’information sur les institutions européennes
  • une présence auprès des institutions européennes à Bruxelles à travers le Bureau Alsace (représentation auprès de l’Union européenne à Bruxelles des collectivités territoriales et organismes consulaires alsaciens) et dans des structures d’ampleur européenne comme l’ARE, l’Assemblée des Régions d’Europe, le Comité des régions de l’Union européenne, ou le Congrès du Conseil de l’Europe

Dans le cadre de la nouvelle période de programmation 2014 -2020, la Région Alsace gère:

  • Le programme compétitivité-FEDER doté d’une enveloppe de 87,2M€
  • Le programme de développement rural-FEADER doté d’une enveloppe de 119,24 M€
  • Le programme régional formation-FSE doté d’une enveloppe de 46,2 M€

Logo_MENESR_312537_313168Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche

Strasbourg accueille un potentiel remarquable de moyens d’enseignement et de recherché dans le domaine de la gestion publique. Depuis 2004, un réseau d’excellence a été mis en place avec les partenaires du contrat triennal pour labelliser des formations, mener des actions innovantes et faire connaître le potentiel d’action-recherche. L’Etat, le Conseil Régional d’Alsace et l’Eurométropole de Strasbourg, ont ainsi convenu, dans le cadre du Contrat triennal 2015-2017 «Strasbourg Capitale européenne», de renouveler leurs contributions à des projets du PEAP, afin que celui-ci soit un acteur de référence sur les enjeux de modernisation de l’action publique en Europe.


671Département du Bas-Rhin

Du fait de sa position frontalière et du statut européen de Strasbourg, le Conseil Départemental du Bas-Rhin soutient des structures d’informations transfrontalières et européennes au service des citoyens et de nombreuses initiatives bas-rhinoises à vocation transfrontalière, européenne ou internationale. A ce titre le Département est un partenaire historique du PEAP.

Publicités