Immigration: «L’Europe ressemble à une vieille aristocrate qui ne se salit pas les mains avec des petites tâches ménagères»

IMG_1239Propos recueillis par Christophe Nonnenmacher

Dimanche 29 novembre au soir, à l’occasion du mini-sommet des « bonnes volontés », l’Union européenne et la Turquie, se sont accordés sur le versement au compte-gouttes de 3 milliards d’euros d’aide financière – dont 500 millions sur le budget de la Commission – pour qu’Ankara prenne en charge les 2,2 millions de réfugiés syriens hébergés sur son sol. A cela s’ajoute la libéralisation de la délivrance des visas européens pour les Turcs à l’automne 2016, conditionnée par une meilleure surveillance des frontières, une lutte plus efficace contre les passeurs, et l’admission – à nouveau – par la Turquie de migrants «économiques» sur son territoire, ayant pénétré illégalement en Europe. Interrogée sur cet accord, Mine Gökçe Kirikkanat, éditorialiste chez Cumhuriyet, Radikal, Vatan, et consultante pour TV5 Monde, pose un regard critique et sans concessions sur les politiques migratoires européennes. Un regard difficile pour cette européenne de coeur, mais conforme à l’image, aussi, d’une femme trois lauréate du prix de la journaliste turque la plus courageuse, qui s’est toujours refusée à adopter la langue de bois. (Lire la suite)

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :